L’expérience d’un Américain travaillant avec l’armée Française

12Jul13


Des soldats de l’US Army avec des tireurs d’élite des Troupes de Marine français et des contrôleurs aériens de l’Armée de l’Air sur la FOB Morales-Frasier, province de Kapisa, Afghanistan, automne 2009. L’auteur se trouve à
gauche du drapeau breton, avec une casquette camouflée.

En Afghanistan, j’ai travaillé au côté de l’Armée Française. Cela m’a rendu assez célèbre en France. En fait, j’ai même posé pour la couverture de RAIDS en 2009, qui est une sorte de version Française de Soldier of Fortune:

Je suis impressionant, n’est-ce pas !? Malheureusement, le photographe n’était pas très doué. Je ne suis pas tout à fait au centre, en plus d’être floutté. Voilà une autre version où je suis un peu mieux mis en valeur:

Bon ok, c’est peut-être pas aussi exceptionnel que ça en France. Mais travailler avec l’Armée Française aura quand même été un moment phare de ma carrière. A chaque fois que je dis à quelqu’un que j’ai travaillé avec les Français, on me répond des trucs du genre, “Tu veux dire que les Français ont une armée ?”, “Ils ont déposé les armes le jour où tu es arrivé ?”, ou d’autres variantes sur le thème du “singe bouffeur de fromage”. Et s’ils n’insultent pas carrément les troupes Françaises, ils relativisent mon expérience en disant, “Oh, tu as dû travailler avec la Légion Etrangère. Ils ne sont pas vraiment Français.”

Ces commentaires me tapent sur les nerfs. Et ils sont tout à fait erronés. J’ai servi avec quelques légionnaires et avec beaucoup de soldats du régime général. Qu’importe l’avis du gouvernement ou de l’opinion publique française, leurs soldats sont courageux, bien entrainés, aguerris et agressifs. Décrire ces hommes comme des lâches est absolument injuste.

Je l’admets, j’avais une mauvaise opinion sur les soldats français avant de servir à leurs côtés. Au Kosovo, l’Armée Française avait la réputation d’être engagée politiquement et d’être inefficace. En tant que policier pour les Nations Unies, j’ai travaillé avec les gendarmes Français. Ils n’aimaient pas non plus les troupes régulières Françaises.

Donc au début de l’année 2009, quand on m’a dit que je partais sur une base française en Afghanistan, j’étais un peu inquiet. Je ne parlais pas Français, je n’avais pas une vision positive de leurs troupes et j’avais peur d’être scotché avec des personnes qui ne voulaient pas être au combat. J’avais passé tout mon déploiement en Irak dans un HUMVEE au sein d’une équipe d’escorte de convoi. Cette mission était pourrie et je ne voulais plus rien avoir à faire avec des gens planqués ou des forces de protection. En Afghanistan, je voulais passer le plus de temps possible à pied avec des gars qui voulaient en découdre. Les Français, pour moi, ne ressemblaient pas à ça.

Puis je me suis renseigné. Je suis allé voir des soldats qui avaient été en Afghanistan pendant un moment et je leur ai demandé ce qu’ils pensaient des Français. Et j’ai entendu quelque chose d’inattendu, une phrase que j’allais entendre plusieurs fois au cours de mon déploiement:

“Les seuls soldats qui veulent vraiment se battre sont les Américains, les Britanniques et les Français.”

Cette phrase était, bien sûr, injuste envers les Australiens et les Canadiens. Ca devait être également injuste envers les Allemands, qui ont la réputation d’être des guerriers frustrés par leur gouvernement qui ne les autorise pas à mener une «Blitzkrieg» sur les Talibans comme ils le voudraient. Cette phrase ne rend pas assez hommage non plus à certaines unités de l’Armée Nationale Afghane qui se sont montrées agressives et prêtes à se battre.

En plus de donner aux Français des louanges bien méritées, cette phrase soulève une vérité qui dérange. Plusieurs pays, apparemment en réponse à la pression politique américaine, ont envoyé à contrecoeur des troupes en Afghanistan. Ces troupes reçurent l’ordre de rester dans les bases. Et si les hommes sortaient, ils ne montraient aucun désir de risquer leurs vies pour une cause à laquelle ils ne croyaient pas.

A titre d’exemple, un de mes meilleurs amis a travaillé avec des militaires d’une autre nation (je ne la citerai pas car je n’ai pas eu d’expérience avec elle et je ne veux pas faire courir de rumeurs calomnieuses, cependant mon ami est fiable, c’est un vétéran expérimenté à qui je fais confiance). Selon lui, les soldats de cette nation “patrouillaient” dans un champ tout près de la base avancée, s’asseyaient, et quelques heures plus tard rentraient au bercail. Ils prenaient grand soin d’éviter le danger et quand ils se faisaient attaquer, ils se repliaient immédiatement. Il m’a raconté une anecdote qui s’est produite au Centre des Opérations Tactiques (Tactical
Operations Center). Les cameras ont surpris une cellule Talibane préparant un tir de roquette à partir d’un emplacement souvent utilisé.

Pendant qu’ils les observaient préparer le tir sur la base, mon ami leur a demandé, “Pourquoi vous ne leur tirez pas dessus ?”

Un des officiers a alors répondu, “Nous ne pouvons pas, ils ne nous ont pas encore tiré dessus.”

Les talibans ont tiré la roquette. Sans un mot, tout le monde a bondi et couru vers les bunkers. Ils savaient d’expérience que l’impact aurait lieu dans la quinzaine de secondes qui suivaient. Mon ami les suivit à couvert. Quelques secondes plus tard, la roquette explosa. Tout le monde retourna au CO. Les caméras montraient les Talibans en train de fuir les lieux.

Frustré, mon ami demanda, “Pourquoi vous ne leurs tirez pas dessus maintenant ?”

La réponse fut, “nous ne pouvons pas tirer. Maintenant, ils sont désarmés.”

Une autre armée de la coalition, l’Armée Italienne, a été largement soupçonnée d’avoir payé les talibans afin de ne pas être attaquée. Les Français étaient furieux d’apprendre cela, à juste titre. En 2008, des Paras Français ont relevé des Italiens dans une zone d’opérations. Au cours de l’année précédente, les Italiens n’avait eu à déplorer qu’un seul mort, et avaient évalué la zone comme étant peu risquée. Les Français tinrent compte de cette observation et envoyèrent leurs premières patrouilles équipées d’armes légères, d’une centaine de cartouches par homme et de l’équipement standard.

La patrouille fut prise en embuscade. Un groupe de dix fut séparé, cloué au sol et encerclé. Ses soldats furent abattus jusqu’au dernier. Malgré les rapports Italiens, les Talibans avaient une force conséquente dans cette région. Mais ils attaquaient rarement les Italiens. C’était la même chose avec les insurgés Irakiens autour de Nasiryah quand j’étais a Tallil en 2005 : ils n’attaquaient jamais les Italiens non plus.

Tiens, je me demande pourquoi…

Je suis arrivé en Afghanistan six mois après cette embuscade. Durant les neufs mois qui ont suivi, j’ai effectué plusieurs patrouilles et des missions de reconnaissance avec les Troupes de Montagne et les Marsouins Français. J’ai appris à parler le Français suffisamment bien pour pouvoir relayer les communications entre les forces françaises et américaines. A ce moment, j’étais le seul Américain participant aux missions aux côtés des Français. Mes inquiétudes n’étaient absolument pas fondées, et depuis je m’énerve a chaque fois que j’entends la vieille remarque, “les Français sont des lâches.”

UNE GROSSE DIFFERENCE

Nous, dans l’armée américaine, sommes souvent traités comme des gamins de maternelle attardés. Je pense que tout soldat de l’US Army devient violent à l’idée de porter une ceinture réfléchissante dans une zone de combat. J’avais pour habitude de hocher la tête devant les nouveaux commandants à Bagram qui ordonnaient à leurs soldats de se déplacer dans la base accompagné d’un camarade, même pour aller aux toilettes juste à coté de la tente. Beaucoup d’entre nous, particulièrement les sous-officiers expérimentés, étions irrités par la mentalité, “tu es trop stupide pour que je te fasse confiance” qui a imprégné l’Armée.

Et ne me lancez pas sur la consigne numéro 1, l’interdiction de l’alcool. Je ne bois pas, mais je dois être pratiquement le seul au monde ! Ce ne serait pas manquer de raison que d’autoriser à des adultes, hommes ou femmes, d’échapper au stress des combats à travers une ou deux bières. Apparemment, notre commandement pense que s’il nous autorisait de boire, nous deviendrions des psychopathes à la Robert Bales. L’idée d’une consommation d’alcool de façon raisonnable et contrôlée semble créer un blocage dans le cerveau de nos dirigeants. Les Français, de leur côté, n’ont pas ce problème.


Une soirée typique entre Français et Afghans. Les Américains boivent du soda à la place de l’alcool pour ne pas offenser les Afghans, qui eux-mêmes bien sûr en boivent avec les Français…

Beaucoup d’Américains m’ont demandé, “C’est vrai que les Français servaient du vin au diner, et qu’ils avaient du vin dans leurs rations ?”

La réponse est oui et non. Ils ne servaient pas seulement du vin au diner mais parfois également au déjeuner. La base sur laquelle j’étais stationné, qui n’était pas très grande, possédait trois bars. Les militaires pouvaient avoir tout l’alcool qu’ils voulaient dans leurs tentes.

J’ai effectué une mission d’une semaine dans un poste de combat avec un peloton de reconnaissance français. Ce poste était à l’extrémité de la zone contrôlée par la coalition, entourée par les talibans. Un officier adjoint de la compagnie, un capitaine, nous accompagnait. Alors que nous nous installions dans le poste avancé, la première chose que fit la troupe fut de sortir des bières et de préparer un grill pour les steaks.


Troupes françaises et contrôleurs aériens de l’Armée de l’Air sur un poste de combat. Vallée d’Alasay, province de Kapisa, Afghanistan. Photo de l’auteur.

J’ai eu une discussion avec le capitaine à propos d’évènements stupides qui surviennent dans l’Armée américaine. Comme ce sergent chef et ce capitaine en Irak qui avaient pour seul devoir d’engueuler les troupes à l’ordinaire qui portaient des bracelets en cordage commando. Je n’oublierai jamais ce capitaine Français debout, totalement détendu avec une bière à la main, sans pare-balles ou casque, tandis que les autres faisaient griller la viande derrière lui, me disant, “Ce genre de chose n’arrive pas dans l’Armée Française.”

Alors oui, les Français peuvent boire autant qu’ils veulent tant que cela ne les empêche pas de faire leur devoir. Mais, en revanche, les rations Française que j’ai vu ne disposaient pas de rations de vin. Désolé les gars.

Oh, et je ne me rappelle pas avoir vu un seul soldat français portant une ceinture réfléchissante…

LE HARCELEMENT SEXUEL

Pour les lecteurs actuellement dans l’armée, rien de nouveau sous le soleil, mais pour les civils qui me lisent, vous ne pouvez pas savoir l’effet dramatique qu’ont eu les plaintes pour harcèlement sexuel sur nous. On nous rappelle constamment les sanctions prévues pour ce genre d’acte ou pour ne pas avoir rapporté de tels agissements. Des cours visant à lutter contre le harcèlement sexuel sont tenus régulièrement. C’est un problème de taille au sein de notre armée.

Voici un exemple : après mon déploiement, j’ai choisi de préparer une présentation pour un groupe d’officiers stressés et très sérieux. La présentation était très formelle, j’ai donc ajouté une blague sur la dernière diapositive. Les images eurent un certain succès. Ensuite, j’ai essayé d’ajouter cette photo a une autre présentation:

Je pensais que tout le monde allait mourir de rire. Les officiers avec qui je travaillais, bien sûr, ont trouvé cela déplacé. Je n’ai pas compris pourquoi (et je ne comprends toujours pas), mais j’ai tout de même dû l’enlever. Je suppose que cette image pouvait choquer les officiers féminins anciennes stripteaseuses ou les officiers mariés avec des stripteaseuses. Qu’importe la raison, cette image sort des limites de la décence commune. Voici pour vous l’Armée Américaine…

Alors, comment les Français auraient-ils réagi vis à vis de cette photo ou à propos du harcèlement sexuel?

Quand mon groupe a commencé les opérations, les Français ont organisé un pot de départ pour une équipe qui était relevée. Hommes et femmes, officiers sous-officiers et militaires du rang se retrouvèrent donc autour de nourriture et de vins français. Les Européens sont amateurs de musique électronique, alors un officier français a passé de la musique avec son ordinateur et un vidéo projecteur. Dans certaines vidéos, tournées dans d’énormes boîtes d’Europe, on voyait des personnes se déshabiller ou avoir des comportements obscènes sur scène ; concrètement, l’officier français était en train de passer des vidéos pornos avec de la techno sur un écran géant à des femmes soldats. J’ai vu ça à plusieurs occasions.

TOUT LE MONDE S’EN FOUTAIT. Il n’y eut aucune plainte ou menace de plainte pour harcèlement sexuel. Je n’ai jamais entendu parler d’incident de harcèlement sexuel chez les Français.

Quand les Marsouins français ont pris la relève, j’ai assisté à des briefings hebdomadaires avec leur commandant de bataillon. Cet homme commençait chaque réunion par une blague, souvent une photo. Il y avait un officier féminin dans son état-major. Au début d’un brief, le commandant montra des femmes nues couvertes de peinture déguisées en animaux. Dans la salle, tout les officiers rirent, même la femme rigola à chacune des photos. Puis il dit à cette dernière, “Alors, pour que tu ne te sentes pas seule, en voilà une pour toi,” et montra une photo d’un homme nu peint en éléphant. La femme se mit à rire en remerciement. Dans l’Armée Américaine, ce commandant aurait été relevé de ses fonctions.

Un soldat d’une des sections avait une petite amie à l’état-major. Sa section partageait une grande tente qu’elle avait répartie en cabines individuelles. Chaque nuit, quand il n’était pas sur le terrain, sa petite amie dormait avec lui. Personne dans la chaîne de commandement ne lui a dit un seul mot à ce sujet. Un officier Francais m’a dit, “La seule règle avec le sexe est ‘soit malin'”

Mes amis Français avaient l’habitude de me taquiner vis à vis de la “mentalité puritaine” dans la société Américaine. Ils avaient raison. Les Français ont dépassé cela. Ils n’attendent pas seulement de leurs soldats qu’ils se battent, mais aussi qu’ils puissent profiter des plaisirs simples de la vie lorsqu’ils sont loin de tout.

LE COMBAT

Contrairement aux croyances conventionelles Américaines, les Français aiment se battre. Je les accompagnais lorsqu’ils ont envahi, avec l’aide des troupes Afghanes et d’une poignée d’Américains, une vallée tenue par les Talibans. Malgré les remarques des personnes n’ayant pas d’expérience auprès d’eux, les militaires Français ne fuient pas face au contact. Ils préfèrent avancer vers l’ennemi et tirer, beaucoup tirer.


Troupes de Montagne Françaises progressant dans la vallée d’Alasay tandis qu’un soldat afghan tire à la mitrailleuse de 12.7mm “Dushka”. Tirée d’une video du photographe Thomas Goisque. http://www.thomasgoisque-photo.com

Quand nous avons pris cette vallée, les Français ont tiré beaucoup de munitions. Ils ont arrosé avec des obus de mortiers, du 81 et 120mm. Ils ont tiré des missiles anti-char MILAN sur toutes les cibles valables. Leurs blindés ont explosé les enceintes tenues par les Talibans. Ils ont eu recours à beaucoup de frappes aériennes (toutes Américaines à l’époque, les avions français ne les ont soutenu que plus tard sur d’autres missions). Un des véhicules Français fut touché par un tir de RPG et son pilote tué. Les Français ont continué plutôt que de rester paralysés suite au décès. Une des choses qui m’a le plus touché fut de voir un groupe de soldats récupérer le corps de leur camarade décédé en l’extrayant du véhicule carbonisé plus tard dans la nuit.

Les Troupes de Montagnes furent engagées dans divers accrochages au cours de leur déploiment. Plusieurs furent long et intenses. Un fut gigantesque, impliquant plusieurs bataillons sur plusieurs jours. Les Marsouins Français ont été au contact plus de quatre vingt dix fois pendant leurs six mois de déploiement. Personne n’a bronché face au
combat.


Blindés et soldats français dans la vallée d’Alasay, province de Kapisa, Afghanistan, 2009. US Military photo.

Un des gros avantage des Français sur nous était leur utilisation des blindés. Nous sommes toujours convaincus qu’une force blindée est efficace pour vaincre des T-80 qui traversent la trouée de Fulda, mais pas pour se battre contre des insurgés en région montagneuse. Les Français avaient des AMX-10, des blindés à roues qui étaient parfaits pour les combats de contre-insurrection. Ils furent une aide nonnégligeable.

Une nuit avant une opération majeure, j’étais allongé à côté du périmètre du poste avancé. Je me suis endormi vers minuit. Et à trois heures, une énorme explosion me réveilla. Je restai sur mes gardes pendant un moment, puis demandai à un Marine en faction, “Qu’est ce que c’était ?”

Il me répondit, “Je ne sais pas mais quelque chose est passé au dessus de nos têtes.”

Quand le soleil se leva, je fus surpris de voir un AMX-10 au milieu d’une montagne derrière le poste avancé. Un équipage de blindé, courageux et/ou stupide, avait roulé sur un chemin étroit dans le noir et tiré sur quelques Talibans.

Je n’enviais pas le pauvre pilote qui avait dû négocier ce passage. Ou le chargeur qui, j’en suis sûr, avait dû aller à l’avant du blindé, sachant qu’une erreur pouvait faire dégringoler le véhicule jusqu’en bas de la montagne. Etant à l’origine tankiste, je peux vous dire que piloter ce blindé sur cette montagne est une chose que des lâches n’auraient pas faite.

FORME PHYSIQUE

Comme je l’ai mentionné avant, les Français ont une excellente condition physique. Je ne dis pas qu’ils pourraient surpasser une unité d’infanterie américaine typique, mais ils étaient en meilleure forme que ce que les Américains pouvaient penser. Cela nous a amené à une situation assez amusante avec une section d’éclaireurs Américains.

Mon ami m’a dit qu’en France, ils n’avaient que peu de véhicules disponibles pour l’entraînement. Si une unité avait besoin de tous ses véhicules de transport de troupes pour un exercice, elle devait dépouiller tout les véhicules de l’ensemble du bataillon. Ils avaient donc l’habitude de marcher partout, tout le temps. Et comme beaucoup d’Européens ils ont une vie moins sédentaire que nous. Les Troupes de Montagne gravissaient des pentes toute la semaine à l’entraînement. Ensuite, au cours des weekends, certains recommençaient ensemble pour leur plaisir. C’est leur façon de vivre.

Au cours d’une mission, les éclaireurs Américains d’une autre base devaient gravir une montagne pour mettre en place une position d’observation avec les Français. Un des capitaines français m’a plus tard avoué que les éclaireurs avaient exprimé des inquietudes concernant les capacités des Français (“Les gars, vous êtes certains d’être aptes? Vous pensez pouvoir tenir ?”). Le capitaine les assura que ses soldats seraient au point.

La mission débuta le matin suivant. Les éclaireurs US étaient trop chargés et commencèrent à ralentir après une centaine de mètres. Le capitaine me dit que ses hommes et lui-même durent récupérer un paquet de chargeurs et d’eau jetés par les éclaireurs. Et qu’ils eurent à les aider à parvenir au sommet. Les éclaireurs US ne dirent plus rien de mal après ça.

Le plus fou de mes amis était tireur d’élite dans un régiment des Troupes de Marine (qui appartiennent à l’Armée). C’était quelqu’un de pas très grand, 1m70 pour 68kg. Au cours des missions, il portait un gilet pare-balles standard, un fusil de précision de calibre 50 (12,7mm), un sac à dos avec tout le reste de son matériel et une MINIMI (désignation Française de la M249 SAW) dans les mains. Malgré le fait qu’il portait son propre poids, il refusait de prendre un FAMAS à la place de la MINIMI car il pensait avoir besoin d’une sérieuse puissance de feu si sa planque était découverte. Je suis allé plusieurs fois en mission avec son équipe et à chaque fois nous devions grimper trois heures ou plus dans le noir pour nous installer en observation. Je ne l’ai jamais vu ralentir malgré ses 70 kilos
d’équipement.


Tireur d’élite et guetteur français. Photo par l’auteur.

Un jour, la MINIMI du sniper s’est cassée au champ de tir. Il l’amena à l’armurerie mais il n’y avait aucune pièce pour la réparer. Il est alors venu me voir la veille d’une mission et m’a demandé si je pouvais trouver une autre SAW. Je lui ai dit que nous n’avions que des M4, des M14 et une mitrailleuse M240B.

Il se pinça les lèvres et me demanda, “Puis-je voir la mitrailleuse ?”

Une M240 est bien plus lourde qu’une MINIMI. Je pensais, il ne pourra jamais emporter une 240 et un fusil de sniper. Mais je lui ai dit, “Bien sûr, je vais te la montrer.”

Nous sommes allés dans la tente de mon équipe. Le sniper souleva la 240, évalua le poids. “C’est pas mal. Je peux voir les munitions ?”

Je lui ai passé une bandoulière d’une centaine de cartouches. Il hôcha la tête, et me dit, “Oui, ça sera très bien. Cent cartouches de chaque côté de mon pare-balles, cent autres chargées dans l’arme et trois cent de plus dans mon sac. Ca ne sera pas trop lourd. Je peux te l’emprunter s’il te plaît?”

J’inclinais ma tête. Le seul poids des munitions supplémentaires aurait presque achevé mon vieux dos de 38 ans. Le sniper, cependant, pouvait le faire. “Mec, tu es fou. Mais si tu la veux, vas-y.”

Nous avons amené l’arme jusqu’à sa tente. Plus tard, son chef d’escouade l’a vue et refusa qu’il l’emmène. Le sniper était deçu. Nou savions tout les deux qu’il était capable de porter un tel poids. Finalement, le chef d’escouade fit le bon choix. Pendant cette mission, une tempête de grèle nous surpris alors que nous étions sur un des sommets, tuant trois soldats Français. Cette mission fut l’une des expériences les plus physiques et les plus brutales que j’ai eu à vivre. Bien que peu chargé, j’ai eu beaucoup de mal à tenir. Mais je n’ai pas vu un seul des Marsouins lutter pour grimper jusqu’en haut de la montagne ou pour redescendre après la tempête, ou au cours de la longue marche pour sortir de la vallée. Je n’ai pas vu un seul d’entre eux reculer quand on nous a ordonné de revenir et de remonter la montagne dans cette vallée. (Voir le billet de mon blog, “Even God hates us” pour l’histoire complète)

RAPPORT


Tireurs d’élite français, un de mes soldats et moi au retour d’une mission, Septembre 2009.

A tous les échelons, travailler avec les Français fut chose facile. Ils semblaient fiers de servir aux côtés d’Américains. Une chose qui m’a énormément impressionné, c’est que beaucoup de soldats des Troupes de Montagne portaient des insignes Américains, surtout ceux de la 82nd Airborne ou de la 101st Airmobile. Certains d’entre eux étaient follement épris de nos armes et sautaient sur la moindre occasion de s’entrainer avec nous.


Sergent chef Français tirant avec une M14EBR Américaine. Photo par l’auteur.

Ils étaient également très réceptifs à l’idée d’intégrer des Américains dans leurs escouades. Mon escouade, parmi d’autres, a développé un rapport professionnel fantastique avec les Français, et a maintenu des amitiés avec beaucoup d’entre eux. L’un est déjà venu me voir au Texas, un autre doit bientôt venir me voir. Un des Marsouins a emmenagé aux Etats-Unis, il s’est marié avec une Américaine et attend sa citoyenneté avec impatience. Je serais fier de l’appeler un jour Américain.

UN APPEL AUX GUERRIERS

L’Armée Française est vraiment efficace. Ils ne sont pas parfaits, mais nous non plus. J’ai vu des soldats et des chefs Français faire des fautes ou des erreurs de jugement, j’ai entendu des pioupious se plaindre du commandement. J’ai vu la même chose chez les Marines ou dans l’Armée US. Les Français ont quelques côtés un peu bizarres mais dans l’ensemble ils sont extrêmement dévoués, compétents et courageux.

Et maintenant, venons en au but. Les gars, je n’ai pas écrit cela seulement pour vous distraire. Je l’ai aussi écrit comme un appel. J’aimerais que les Américains, les guerriers Américains en particuliers, reconsidèrent les points de vue négatifs qu’ils peuvent avoir sur les troupes Françaises.

Les Français sont partis en guerre en Afghanistan et ont perdu une centaine d’hommes au combat, pas parce que la France a été attaquée. Ils se sont battus pour nous car nous avons été attaqués. Et ils ont tenu bon pendant des années, subissant des pertes sans se démonter. Ils n’ont pas retiré leurs forces principales jusqu’à ce qu’ils subissent de lourdes pertes venant des Forces de Sécurité Afghanes. Je ne blâmerai aucun de ceux qui refusent de soutenir les troupes d’une nation qui les assassine.

Aujourd’hui les Français se battent contre notre ennemi commun en Afrique, ils subissent des pertes mais affrontent cet ennemi sans relâche. Ils méritent des éloges et du respect pour ce qu’ils ont fait en Afghanistan et pour ce qu’ils continuent de faire aujourd’hui. Les vieilles blagues sur les fusils conçus pour être abandonnés, ou les articles «satiriques» sur les soldats français essayant de se rendre ne sont pas seulement des clichés stupides. Ce sont des insultes envers des hommes courageux et honorables qui se sont tenus au sens figuré au coude à coude avec nous en tant que nation, et au sens propre en tant que soldats.

Laissons la mauvaise rengaine comique de côté et montrons leur un peu le respect qu’ils ont mérité.

Author’s note: this article was translated by Samuel, a French reader, and a Legionnaire friend I served in Afghanistan with. I appreciate very much the work they did for me, and I hope I can repay the favor.

4452_1084593231917_5914735_n (2)
Chris Hernandez is a 20 year police officer, former Marine and currently serving National Guard soldier with over 25 years of military service. He is a combat veteran of Iraq and Afghanistan and also served 18 months as a United Nations police officer in Kosovo. He writes for BreachBangClear.com, Iron Mike magazine and has published two military fiction novels, Proof of Our Resolve and Line in the Valley, through Tactical16 Publishing. He can be reached at chris_hernandez_author@yahoo.com or on his Facebook page (https://www.facebook.com/ProofofOurResolve).

http://www.amazon.com/Line-Valley-Chris-Hernandez-ebook/dp/B00HW1MA2G/ref=pd_sim_kstore_1?ie=UTF8&refRID=09XSSHABSWPC3FM8K6P4
http://www.amazon.com/Proof-Our-Resolve-Chris-Hernandez-ebook/dp/B0099XMR1E/ref=pd_sim_kstore_1?ie=UTF8&refRID=0S6AGHBTJZ6JH99D56X7

Advertisements


74 Responses to “L’expérience d’un Américain travaillant avec l’armée Française”

  1. 1 Aesop

    Evidently you already repaid the favor, evidenced by the work to translate your post. Enjoy the extra site hits from France.

    • Aesop,

      This is the first time I’ve gotten significant attention from readers in another country. It’s pretty cool that so many people in France have found it interesting.

  2. 3 Manal Broeckelmann

    Great article. I thought you wrote the article in French till I got to the author’s note. Samuel did a fantastic job with it.

    • Manal,

      My French was NEVER good enough to write an article. Samuel did a great job, and another French Legionnaire friend of mine reviewed it. They got everything right. The Legionnaire is translating my novel into French, but it’s a long process.

      • 5 rousseau

        un GRAND MERCI de la part d un marsouin du 21 RIMa !!!!! caporal chef !!

  3. 6 Dave

    Found your website and article via Beach & Clear.

    Nice job on the translation by Samuel, not to mention the original article. I was part of the Legion engineering platoon that came in right after y’all…Nov 2009-June 2010, working with the 13BCA. There was also a skinny ass French dude that packed a Minimi + 800 rounds, 3-day assault kit (including winter kit), plus the tripod for a M2 HMG on a overnight infil of over 800m ascent…plus he smoked!

    It was good to work with some fellow Texans too…although I don’t even we ever met?!? When did you rotate out?

    • Dave,

      A Texan Legionnaire? We didn’t meet, I definitely would have remembered that. I did meet an American Legionnaire who everyone called Chuck Norris. He was funny as hell, told us he joined the Legion because he ran out of money while hanging out in Europe and thought joining up would give him a way to stay there.

      My last mission was early November, just as you guys were coming in. The last time I was in combat was the October 25th mission in the Afghanya valley (the one where we killed ONE MILLION Taliban 🙂 ). I don’t remember when we actually left Murf, but it wasn’t far into November. I walked in the door of my house just after midnight on Thanksgiving day.

      I don’t remember the skinny guy you’re talking about, but yeah, that sounds like a French soldier. On one occasion, I saw a radioman with the Mountain Troops have trouble on a climb. I was pretty damn thankful, because that meant I wasn’t the only only one.

      Did you work with the other Texans who replaced my team?

      • 8 Dave

        Chris,

        Chuck? Tall dude, blond hair, medic? There is/was an American dude at my regiment that we called Chuck who was there, but I thought he rotated out before you would have gotten there. Good guy, he just got engaged and is back in the US.

        Skinny French dude was 13BCA, rotated in with me. There was also a female sniper that carried her .50 Hecate and FAMAS all around the AO herself, and was perpetually cheerful. French soldiers are hilarious…

        My platoon was attached with the 13BCA because we’re in the same (mountain) brigade, the 27BIM. Lots of time climbing up and down those rocks.

        I did meet with some Texans that were probably your replacements. Good guys (and gals), and good to talk with people that talk “normal”. 😀

        Take care, and I will have to check out your book.

        • Chuck was tall and sandy-haired. I don’t if he was a medic or not, I never got to go on missions with the Legion other than being around a few in the Alasay and a couple of patrols. He was there when we arrived, and left when the Mountain Troops left.

          French female sniper? I’m going to have to ask my sniper buddy about that, he probably met her when the Marines left.

          If you met a Texan female named Courtney, yup, she was on the team that replaced us. There were some good guys on that team.

          Take it easy Dave, hope you enjoy the book and bump me if you’re ever free to hang out.

          • 10 Dave

            That would be him. He was deployed winter 2008-spring 2009 with one of the other BCA’s.

            The French female sniper was 13BCA, rank of CCH.

            I know Cortney, although she told me she’s a Yankee from one of those tiny-ass states on the Atlantic seaboard or something…but the unit was based in Texas. 😛

          • So Chuck is out of the Legion and back in the US? Might you have contact info for him?

            I wish I had seen the female sniper. If you have a picture, please post it.

            I didn’t know Courtney was a yankee. I only met that team briefly, during RIP. They were from Texas, but not from my unit.

          • 12 Dave

            Chris…I sent you an email on your @tactical16.com address, did you get it?

          • I did get it, thanks and I will email you later today. I don’t remember seeing that woman, but damn. She looks like…she could carry a sniper rifle.

            Do you mind if I blur her face and use that photo in another article?

  4. 14 Ric

    Thank you for french translation, Samuel, and thank you for the post Chris.

    A french soldier.

  5. 16 Marc

    Just wanted to say that the translation was top notch. Enjoyed both versions.
    -Marc
    (Bilingual Canadian reader)

    • Great, thanks Marc. One of these days I’m going to actually learn correct French so I don’t have to beg other people to translate for me. 🙂

  6. 18 BD05

    I guess sometimes, it’s really hard to enlight your fellow citizens.
    “Clichés” got strong life.
    It looks alike a burn notice.
    But if it’s just the beginning of a real new frienship, between our two peoples, so be it!!!!
    I’m proud that you served with us during this aventure.
    Yankees always be welcome on board.
    And don’t forget:
    Pro Aris Et Focis.

    • BD,

      One great thing that has happened since I published this article, it has been shared on many web sites. And almost every American who served with the French speaks very highly of them. Many of them say they are angry at all the stupid insults and cliches.

      I think the experiences shared by veterans may help to change the American attitude toward the French. Maybe a lot, maybe just a little bit. But anything will help.

      Thank you, and where does “Pro Aris Et Focis” come from? Google translated it as “For altars and hearths”, which I take to mean “For god and home”. Is that correct?

      • 20 BD05

        Chris, this means that you fight for what you believe in.
        Translation is quite perfect.
        It’s a state of mind and a motto used in ancient times .
        It was carved on the front door in Roman times.
        In our case, that means it ain’t worthless to fight in Afghanistan.
        You know, you must have met some guys from French foreign Legion, especially the 02eme REP or 02eme REG when you were in Afghanistan.
        They have a motto, which is: “Legio Patria Nostra”.
        In French, “La légion, notre patrie”.
        It means that for whom which has nothing more left, motherland will stand.
        And that’s why we ‘ve been there.
        Take care in your future life and be safe.

  7. 21 TimECU

    You can congratulate your friend on the translation. Was he already fluent in French (as in born in a Fench speaking country) when he joined the Legion ?

    May I ask something about the uniform your unit was wearing ?
    Were you wearing the grey-ish US Army pattern or the French CE camo ?
    And what were the thoughts of your French companions regarding the now infamous UCP ?

    Cheers,
    Tim.

    PS: I read Proof of our Resolve the other day, fantastic book. Hope you can publish it in French one day.

    • I don’t know Samuel’s military background, but my LE friend who reviewed the article is a fluent French speaker from childhood. He also speaks English almost like a native speaker. I owe both of those men for the work they did translating my article.

      On several missions with the French I wore a French uniform. Our American uniform was terrible for the terrain we were in, so a friend gave me a French uniform and I put American patches on it. Some of my soldiers wore old American woodland camouflage uniforms. Our grey uniforms stood out so much, they almost glowed.

      I’m sorry, UCP?

      And thank you for reading my book! If you don’t mind, please leave an honest review on Amazon. Include any criticism you have, any problems you identify will help with future books I write.

  8. 23 Andreas

    Thank you for made this article in French, I understand better the point of view from US soldier.

    From French civil 😉

  9. Thank you Chris for inspiring a different vision of the french army.
    I’m french and I knew our troops were courageous, but from an american soldier’s point of view it’s really refreshing to read.

  10. 27 Craig

    Chris,
    I am from Texas served with USMC and then 36th Division late seventies mid eighties. I have been 11 years in France. I also have worked with the French Army in non combat , not down range. It was a great experience!!
    Brother you are spot on!! Great to read your post!! The French is perfect. Bravo!!

  11. 29 Jara

    Thank you very much for the very interesting read. Much Appreciated

    When you refer to the operation where a VAB pilot was killed by a RPG, was it on a fight for a bricks building (an old school or something) where they planned to build a FOB the following days?
    I think i saw this fight on a documentary about the operation on french TV few years ago.

    Anyway, spread this article guys, it worth it.
    Let us know about a french translation of your books, i’m sure it will be a good thing for francophones.

    Jara

    • Jara,

      Yes, that is the operation I am referring to. The battle happened March 14th 2009, in the Alasay Valley. Thomas Goisque made a documentary about the battle called “The Battle of the Alasay Valley”. This documentary used to be in HD on Youtube, but for some reason now I can only find poor quality recordings. Here’s one, with the VAB after it’s been hit:

      The VAB is hit around 10:20. I was right in front of the tan building, standing outside my humvee, when the VAB was hit. It scared the crap out of me!

      I hope to have my books available in French next year. Thanks Jara.

  12. 31 Francois

    Merci Chris,

    I have spent so many time trying to explain on the sniper’s hide forum that we have more things in common that than divided us….
    Your experience is much more efficient that any comments to strike the “cliché”.
    i do remember when i have attended a shooting course in Seattle that i have been the good surprise of the day as they were expecting to meet the “cliché”…
    It is kind of a crusade that will continue in Texas next October when in will go, from Houston to Tulsa OK, to the Tulsa Shooting Defensive Academy…

    If you can read French, may i recommend to you the book ” d’une guerre à l’autre” nimrod editor on amazon site from a sergeant of the 2RIMa who was in Task Force La Fayette in 2009.
    It is the first book i read a book from someone (who spent 75% of his tour sleeping outside of the FOB) still under contrat and allowed to give a testimony.

    take care
    Francois RIMaP-NC

    • Francois,

      I don’t read French well, but I am starting a class soon and will look for that book.

      Will you be in Houston this year? If so, we’ll have to meet up.

      • 33 francois

        Well, yes !!
        I’ve got a couple of very good friends that i use to meet when i go to Houston,
        By the end of October i’ll wander around the state before the beginning of the shooting course in Tulsa.
        Meeting you on the road would be a great pleasure !!

  13. 35 Terranova

    Durant ces derniers 800 ans la France a fais face a 184 batailles et en a gagné 151. En 2000 ans d’histoire de guerre, des gaulois a nos jours la France a combattue sur tous les continents et ce jusqu’au sacrifice, Camerone, Bazeille … Quoiqu’il en soit, je suis ravi de voir un américain enfin reconnaitre que nous valons beaucoup plus que l’image que l’on nous donne.
    (Un ancien parachutiste des troupes de marine)

  14. 37 Terranova

    During the past 800 years, France faced a 184 battles and won 151. In 2500 years of history of war, of the Gallic to Today, France has fought on every continent and until sacrifice, Camaron, Bazeille … Anyway, I’m glad to see an American finally recognize that we are worth much more than the image that we are given.
    (A former paratrooper of marine troops)

  15. 38 Alex

    Hi,
    Thanks for your story.
    I think it’s not only usefull for american, to update their feeling on french army but it’s also great for french civilians to remember what their soldiers are doing everyday.

  16. 39 Sébastien

    Really interesting article and good translation.
    People only judges France on 2 last WW..

    • 40 DJ

      Bonjour,
      Je n’écris pas anglais, mais je peux le comprendre. Simplement pour vous remercier de ce récit très prenant et objectif, nous avons tous a apprendre de tout le monde. Il est vrai que depuis la dernière grande guerre nous, Français, avons une image déplorable militairement parlant, mais une chose est sûre c’est que nos soldats ont toujours été courageux et vaillants, nos points faibles étaient l’état major , avec une stratégie d’un autre temps et nous l’avons payé très cher.
      Si on pouvait réduire l’écart entre Français et Américains, alors qu’ils ont combattus tant de fois ensemble.
      Félicitations .
      Sincèrement .
      Jerome

  17. 42 Benjamin

    Hello Chris, I’m a French civilian, student. I’m sorry, my English is not perfect at all, and I hope that what I’m writing will be good, without faults. I respect very much soldiers, of all armies, and I want to say thank you, because the reputation of our army, and of French People, is often underestimated. I think it’s especially true from people who don’t work in the Army, and don’t have to work with soldiers from other countries. I’m happy to see that, in your “work” in Afghanistan, your idea about us have changed, and that a good collaboration, and also a real friendship, bewteen French and Americans, is possible.

    Unfortunately, people don’t know verry well the situation in this country, and don’t realize how much soldiers of the Coalition have to work and fight together. Your article allow a better comprehension bewteen differents countries, and peoples, and I will read your other writings about Afghanistan with a great interest. I would like also to say to you all my respect for you, as a soldier.

    I don’t know how Army is considered by american people, but the French Army is rather disregarded ; there’s not a lot of people who are interested by this, this work, those fights and this history, unfortunately. I don’t say that France sould be a warrior society ; but, the reflexion about this subjects, in University, for example, is really poor. It’s just, in France, a specialist’s thing, and just specialist, or soldiers, do think about it. Is it different in your country ? I heard that, in the USA, there’s a big reflexion about strategic questions, and also in Great Britain. For example, there’s so much books about strategy, or tactic, which are translated in English, but not in French. I guess it’s the opportunity for me, and other people, who are interested by those subjects, to perform my English !
    I would like also to thank your french Légionnaire friend, who have translated your work, it’s a very good work.

    Well, one again, thanks to you, and greetings from France !

    • Benjamin,

      There is no need to apologize for your English, it is much better than my French. I think you’re right that both Americans and the French people themselves fail to appreciate the French military. The American public, however, is very interested in the American military. I have been trying for several years to show the American people that the French military is very brave and professional, and we accomplished some great things together.

      My French friends told me they don’t see the kind of support in France that we see in America. One of my Mountain Troops friends visited Texas, and he was surprised to see American and Texas flags EVERYWHERE, and “support the troops” stickers on many cars. I wish France would show the kind of support we have here. On the other hand, I hear France is much better toward its soldiers than Germany is.

      Thank you for commenting Benjamin, and let me know if you ever visit Texas.

  18. 44 Hervé

    Bonjour et merci,
    j avoue ne pas toujours comprendre la motivation des commentaires insultants de nos amis américains. J avoue également ne pas comprendre les commentaires français sur nos amis américains. Je ne leur en veux absolument pas, notre histoire depuis plus de deux siècles est commune. Juste pour rappel, la bataille navale de la baie de Chesapeake et la bataille terrestre de Yorktown, symboles de la naissance de la nation américaine sont des victoires franco-américaines.
    je suis un ancien para français. J ai servis au Liban en 1983. J ai ramassé ce qui restait des corps de mes camarades lors de l attentat de Drakkar. J ai fait partie du détachement qui a aidé a ramasser ce qui restait des corps des marines sur la plage de Beyrouth. A l époque je n ai jamais eu le sentiment que les marines nous prenaient pour des baltringues. Au contraire.
    Je suis fier d être français. Terriblement fier.
    je suis allé au cimetière de Colleville. Je n oublie pas.
    peu importe les commentaires positifs ou négatifs. Nous vielle France et vous jeune Amérique seront toujours, toujours amis.

  19. 45 Hervé

    Hello and thank you ,
    I confess I do not always understand the motivation insulting comments of our American friends. J also admits to not understand the French comments on our American friends. I absolutely do not want them , our history for over two centuries is common. Just to recap, the naval battle of the Chesapeake Bay and the land battle of Yorktown , symbols of the birth of the American nation are Franco-American victories.
    I am a former French para . J have served in Lebanon in 1983. J picked up what was left of the bodies of my comrades in the attack Drakkar . J was part of a detachment that helped pick up what remained of the Marine Corps on the beach in Beirut. At the time I have never felt that marine took us for baltringues . Instead .
    I am proud to be French . Terribly proud .
    I went to the cemetery at Colleville . I don not forget.
    regardless of positive or negative comments. We old France and you young America will always, always friends.

    Sorry for my englich.

    • 46 DJ

      Bravo hervé you perfectly encapsulates the feeling of many French!
      Respect .
      Jerome

  20. 47 nono

    un seul mot…merci!
    je suis un ancien des tropes de marine j’ai servi en plusieurs fois Bosnie et au Kosovo, j’ai côtoyé beaucoup de soldats Américains et je ne pense pas qu’il nous prenaient pour des blaireaux…en temps que démineur on est souvent ( très souvent ) intervenue sur des munitions que personne ne voulait toucher et les sapeurs Américain nous respectaient pour ça…il me semblait qu’on était tous des frères d’arme…en tout cas nous Français on le vous considère comme tel….

    • Nono,

      Merci to you as well. I am proud to have served with your countrymen and I am happy to tell the world about the honor of the French military.

  21. 49 Kévin

    Chris thank you for this great article!

    I hope that after this, the U.S. will see the French army as I see the American army.
    With great respect for their work.

    Good luck to you!
    A young veteran of Africa.

  22. 51 Félix

    Hi there,

    A really nice protest against the clichés about French army. I really love your experience throughout this collaboration, it’s well telled and the translation is perfect. It motivates me to enlist as a combat engineer even though I’m not really tough, I’ve got the damn fear of the high and I’m nearsighted as hell. Anyway I’m quite motivated and I still got quite a lot of time to wonder myself (still at highschool ) .I really hope more people to share your point of view.

    Greetings from France (actually Viêt Nam right now),

    Félix

    Post-Scriptum: My excuses if I made some grammar or spelling mistakes .

  23. 52 alexandre

    hello I really enjoyed reading this text, really
    I was really interested in and find it helps to see the perspective of another person
    My father served 20 years in 8RPIMa (8 th regiment of infenterie parachutist marine) the regiment who have lost eight men in the ambush that killed ten soldiers you talk in your narrative
    as he had the opportunity to train with U.S. troops he told me

    is pleased to have read your text and I will look on your other narrative now

    thank you very much and good luck for the future

    a french, soldier soon my turn

  24. 53 elssakarf@gmail.com

    thank you for this post and sorry for my english.
    I’m not soldier but i’m a ferving patriot.

    Here is a story about the battle of the valley of Alasay (report in French …).

    Again thank you, and thank you to our guys who are fighting for us. Although I am not in favor of any fighting.

    just a civilian behind his pc

  25. 54 Lorenzo

    Il faut se demander d’où vient ses clichés sur l’armé française ?

    Cela vient certainement de la seconde guerre mondiale.
    Car pendant la première guerre mondiale, les français avaient le plus de troupes engagés sur les champs de bataille aux coté des anglais contre la Prusse (Allemagne, Autriche, Hongrie) et la Turquie.
    Et les français ont opposés une résistance farouche et ont payé le plus lourd tribus en Mort.
    Ils ont réussis aux cotés des Anglais à repousser la Prusse.
    Rappelons le que le premier char d’assaut (tank) de l’histoire, était un char français de marque Renault.

    C’est donc bien surtout pendant la seconde guerre mondiale que la réputation de l’armée Française fut entaché.

    C’est en partie du à l’incompétence des généraux de l’époque, qui se voyait encore dans une guerre de position avec des tranchés.
    Pour cela ils ont construits la ligne Maginot.
    un important système de fortification qui border la frontière entre la France et l’Allemagne.

    Les généraux Français de cette époque ne croyait pas aux capacités militaires de l’avion et du char.
    Pourtant aux débuts de la guerre, la France disposait de char et d’avion récent.

    Le capitaine Charles de Gaulle écrivit un livre bien avant la guerre sur un nouveau type de guerre intégrant l’aviation, l’infanterie appuyé par les chars d’assaut.
    Il dressa dans son ouvrage, la tactique du Blitzkrieg.

    On dit que le livre de Charles de Gaulle fut lu par Hitler.
    Hitler s’en inspira pour attaquer les pays.
    Les français attendait patiemment sur le ligne Maginot croyant que les allemands passeraient par la.

    Et bien non, ils sont passés les Ardennes (Belgique) les vieux généraux Français incompétents ne pensait jamais que les allemands allaient passés par les Ardennes.
    Et il passa et en quelques semaines, l’armée française fut défaite.
    De même que l’armée britannique mais grâce aux “miracle de dunkerque”,les troupes anglaises ont pu récupérer leurs matérielles et ce sont reconstitués. (grâce à leurs position géographique)

    Pour la France ce fut impossible.

    Des témoignages de Soldats Français de l’époque racontent qu’ils pouvaient résister aux Allemands mais que les ordres aux plus haut de la hiérarchie disait clairement de déposer les Armes.

    Cette réputation de lâche vient de cette épisode de la seconde guerre mondiale.
    Ce n’est pas l’armée Française qui est à blâmer mais plutôt les généraux ,maréchaux ,homme politique de l’époque.

    Beaucoup disent, que le gouvernement Français de l’époque aurait collaboré avec les Nazis bien avant le début de la guerre.

    Lors de l’invasion de la France par les nazis, on dit aux soldats français de ne pas tirer et de laisser passer les nazis.

    Le fait, que la banque de France a financé l’Allemagne Nazi.

    Il est fort à parier et c’est même une certitude que les 2 pays étaient complice bien avant l’attaque de la France.
    La France à collaboré de manière active, beaucoup d’usine d’armement étaient en France.
    Beaucoup de Français étaient dans la Wehrmacht.

    Les capacités industrielles, les réseaux routiers, ferroviaires étaient employés pour l’effort de guerre.

    Tous les fonctionnaires Français de l’époque en majorité étaient Nazis.

    Enfin bref tous cela pour dire que ce préjugés sur l’armée française vient de l’époque de la seconde guerre mondiale.

    • Lorenzo,

      I agree, it began during World War II, got worse during the Vietnam War and became worst after the Iraq War started. I think now, with French participation in Afghanistan, the recent French operations in Africa and France’s agreement to participate in the war against ISIS, American feelings toward France are changing. I hope I am helping to make that change.

      • 56 Nic

        I think you are making a difference. Even if just one other American citizen changes his – or her – mind after reading your article, then you’re making a difference.

  26. 57 Justin N.

    I’m a Brit that served in the Legion for 8 wonderful and excellent years, between 2000 and 2008 finishing SGT (MDL). I was and still am extremely proud of having served with a great group of men in daily regimental life, exercises and operations.
    I worked with some outstanding soldiers from the regular army who were very solid and always ready.
    Thank you for taking your time to write this excellent article and merci à mes frères d’armes pour la traduction!

    Amitié Legionnaire

    Justin

  27. extraordinaire post, merci bien.

  28. Article intéressant. J’ai travaillé avec les américains, au camp Phoenix , et nous avons toujours bien été accueillis. JE n’ai jamais remarqué quelque défiance que ce soit envers nous ( épidote ) , au contraire.
    Merci de ce texte.

  29. 60 Fourcade

    Bonjour,
    De très beaux livres français sur cette mission:
    Les aigles dans la vallée
    Le vent d’Alasay

    Perso j’ai vécu cette mission (Tagab 2012, BG ACIER) et j’en ai gardé de très bons souvenirs, même en tant que femme. Merci encore à ma section d’avoir toujours été présenté et tellement humaine.

  30. 61 Nic

    Good evening, mr Hernandez.
    I greatly appreciate your article and, even though it won’t be enough, I hope your account will make at least some of your fellow countrymen change their views about the French servicemembers.

    Though, a detail eludes me. In the translated article, you say that you couldn’t have carried all the extra ammo the French sniper carried because of your 38 year-old back. Then, in the text under the article, it says that you have a 25 years experience in the National Guard, which would mean you joined the NG … at 13 years old 0_o
    In other words, I’m confused about your age.

  31. 63 axel.r9898

    Merci pour cet article il est superbe.
    Pour ceux qui insultent les français je rappel : les français ont chassé les envahisseurs anglais d’Amérique, pendant la guerre d’indépendance américaine.
    Nous remercions bien sûr les américains, anglais, canadiens de nous avoir sauvé en 1944.
    Et en 1940, il y a eut des combats, en France. Nos chars étaient plus efficaces que les Panzers allemands.
    Même si on perdait du terrain à cause des mauvaises stratégies militaires du gouvernement, les français se sont battus.
    Et ce n’est pas les français qui se sont rendus. C’est le gouvernement.

  32. 64 guillaume

    Salut,

    Je voudrais laisser un petit commentaire pour vous remercier, Mr Hernandez, pour cet article très intéressant. Remerciements aussi à vos camarades Français qui l’ont traduit.

    J’ai cependant une question. S’agit-il de l’embuscade d’Uzbin, en 2008, que vous mentionnez dans l’article ? Mon cousin faisait partie d’une des section, du 8°RPIMA, qui s’est retrouvé sous le feu ennemi à ce moment là.

  33. 65 FrenchCivil

    SUCH A GREAT JOB *-*

  34. 66 Etienne

    Un grand merci à vous pour ce témoignage très touchant envers nous soldat Français !
    Que vive la liberté !

  35. 67 Spacido

    Thank you for this really fascinating article.

    That we are of the American, French, English or other army, we fight for our values and our liberties.

    The only thing which I regret in France it is that we are especially loved by the civilian population only on July 14th.

    We say that the Americans like laughing at us but I do not count the insults, the mockeries or others on behalf of my own people whom I was able to hear(understand) on his own army.

    A former(old) of the human piece of information

  36. 68 ju

    Ayant servir dans les paras cela me fait plaisir qu’un américain fasse un peu d’éloge sur notre bonne veille armee , n’oublions pas que nous avons des cultures différentes et une mentalité différente de la votre, la France restera et sera a toujours dans nos coeur quoiqu’il en coûte.

  37. 69 A French Guy

    Un grand merci pour cet article touchant pour notre pays, il faut savoir qu’une grande partie des français soutiennent les américains et son prêt a se battre a leur côtés, et pour les Etats-Unis.

  38. 70 Val

    Hi!
    I just wanted to thank you for your account.

    I’m a french civilian and I agree that the french army isn’t openly loved/acclaimed/supported by the population.

    I believe it may as well come from the fact that the army is clearly separated from people, mainly out of habit.

    We are not used to have our country flag hanging besides our doors like you may be (some people have them now but it was mainly in reaction to the terrorists attacks and I’m not sure but I think a lots of them are down now), and we are not taught to find the same kind of pride in our army as you may be.
    What I mean is that I think that the difference is mainly that most Americans have grown up surrounded in that pride for your country, while in France we haven’t. I can say that we are proud of our food and culture but the army? It seems so distant…

    But I can say that I am quite proud of how well the French soldiers seem to do on the fields, and that I am always impressed when I just happen accross some of them patrolling in my city.

    I also think that a lot more civillians will think about our soldiers with how much we see them now (they patrol cities and guard places a lot since the terrorists attacks, because of the Urgency State).

    So, I quite liked your article, thank you.

  39. 71 Jérôme

    Chris the french army wait the us army in africa to show the results of the operations Serval and Barkane.


  1. 1 Zone Militaire » Blog Archive Le ministère de la Défense annonce une enquête sur le harcèlement sexuel et la discrimination au sein des armées » Zone Militaire
  2. 2 soldat de métier
  3. 3 Foundation for Defense of Democracies

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: